Centre de ressources biologiques

Centre de ressources biologiques

Le  Centre de Ressources Biologiques Paris-Sud (CRB) est une biothèque initiée en 2006 avec l’aide de l’INSERM à partir de la tumorothèque du Centre Hospitalier universitaire Paris-Sud.  Pour remplir son objectif, le CRB Paris Sud (numero BRIF : BB-0033-00089) s’appuie sur une démarche qualité qui lui a permis d’obtenir, en avril 2011, la certification AFNOR selon la norme NF S96-900. La responsabilité du CRB a été confiée au Pr Céline Verstuyft et au Pr Catherine Guettier, co-responsable.

Le CRB a pour vocation la collecte, la gestion, la préparation, la conservation, et la mise à disposition des échantillons biologiques et des données cliniques associées selon les modalités décrites dans sa charte. Il garantit la qualité, la traçabilité de ces ressources biologiques et le respect de la réglementation en vigueur. Les échantillons sont collectés dans le cadre de protocoles de recherche ou issus du soin et requalifiés pour constituer des collections thématiques en lien avec les activités de recherche du groupe hospitalier. Sa finalité est de promouvoir la recherche clinique et fondamentale des trois sites du groupe hospitalier. Le maintien d’une activité de biobanking de qualité impose une politique pro-active de valorisation des échantillons. Une des originalités du CRB Paris-Sud est de pouvoir collecter simultanément différentes matrices (tissus, fluides, acides nucléiques) pour chaque patient.

Le CRB apporte une aide méthodologique et logistique aux équipes hospitalières et chercheurs souhaitant structurer de nouvelles collections. Un formulaire de  demande de mise en collection de ressources biologiques est disponible sur demande (crb.paris-sud.bct@aphp.fr), il doit être complété et envoyé au CRB avec le texte du projet de recherche. A réception de ces documents, la demande est soumise pour validation au comité scientifique du CRB (réunion trimestrielle).

Prélèvements et collections du CRB
  • Types de prélèvements : tissus humains tumoraux et non tumoraux (foie, rein, cerveau, côlon, placentas, tissus, lymphomes), acides nucléiques, sérums, plasma, fluides
  • Collections de prélèvements biologiques issues des projets de recherche biomédicale
  • Collections prospectives pour les prélèvements de pathologies relativement rares et ciblées
  • Ressources biologiques des cohortes maladies rares

Technologies utilisées

  • Extracteur automatique Qiasymphony moyen débit, d’un robot d’aliquotage pour le plasma et l’ADN ( le CRB peut aussi réaliser l’extraction d’ADN ou ARN sur sang, salive et tissus)
  • Le stockage des échantillons peut être réalisé en plaque ou en  tube en fonction des besoins

Publications 

Should a routine genotyping of CYP2D6 and CYP2C19 genetic polymorphisms be recommended to predict venlafaxine efficacy in depressed patients treated in psychiatric settings?

Taranu A, Colle R, Gressier F, El Asmar K, Becquemont L, Corruble E, Verstuyft C. Pharmacogenomics. 2017 May;18(7):639-650. doi: 10.2217/pgs-2017-0003. Epub 2017 May 8.

The Catechol-O-methyltransferase Val(108/158)Met Genetic Polymorphism cannot be Recommended as a Biomarker for the Prediction of Venlafaxine Efficacy in Patients Treated in Psychiatric Settings.

Taranu A, Asmar KE, Colle R, Ferreri F, Polosan M, David D, Becquemont L, Corruble E, Verstuyft C. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2017 Jun 19. doi: 10.1111/bcpt.12827

Endogenous retrotransposition activates oncogenic pathways in hepatocellular carcinoma.  Shukla R, Upton KR, Muñoz-Lopez M, Gerhardt DJ, Fisher ME, Nguyen T, Brennan PM, Baillie JK, Collino A, Ghisletti S, Sinha S, Iannelli F, Radaelli E, Dos Santos A, Rapoud D, Guettier C, Samuel D, Natoli G, Carninci P, Ciccarelli FD, Garcia-Perez JL, Faivre J, Faulkner GJ.  Cell. 2013 Mar 28;153(1):101-11. doi: 10.1016/j.cell.2013.02.032.

Quantitative assessment of liver steatosis on tissue section using infrared spectroscopy. F Le Naour, L Gadea , M Danulot I Yousef, E Vibert, M Wavelet, S Kaščáková, D Castaing, D Samuel,  P Dumas, C Guettier. Gastroenterology. 2015 Feb;148(2):295-7.

Treating major depressive episodes with antidepressants can induce or worsen metabolic syndrome: results of the METADAP cohort. E Corruble, K Asma, S Trabado, C Verstuyft, B Falissard, R Colle, A-C Petit, F Gressier, S Brailly-Tabard, F Ferreri, J-P Lépine1, E Haffen, M Polosan, C Bourrier, G Perlemuter, P Chanson, B Fève, L Becquemont. World Psychiatry. 2015