Centre de référence des maladies du métabolisme du calcium et du phosphate

Centre de référence des maladies du métabolisme du calcium et du phosphate

Le centre de référence des maladies rares du métabolisme du calcium et du phosphate a été labellisé en 2007. Il est constitué de quatre sites régionaux qui s’appuient sur un réseau de 15 centres de compétence répartis dans toute la France. Les experts qui constituent le centre sont des médecins endocrinologues pédiatres, endocrinologues d’adultes, rhumatologues, chirurgiens orthopédiques, neurochirurgiens, dentistes, parodontistes, ORL, kinésithérapeutes, diététiciennes, assistantes sociales, coordinatrice de projet.

Le centre en vidéo

Les pathologies concernées

  • Pathologies avec hypophosphatémie : rachitisme hypophosphatémique, diabète phosphaté et ostéomalacie, et pathologies avec hyperphosphatémie

  • Pathologies de la parathormone : hypoparathyroïdie, pseudohypoparathyroidie, pseudopseudohypoparathyroidie, hétéroplasie osseuse progressive, hyperparathyroidie, anomalie du récepteur calcium

  • Pathologies de la vitamine D : rachitismes, hypersensibilité, anomalies génétiques du métabolisme

  • Pathologies du métabolismes osseux : Hypophosphatasie, fragilités osseuses primaires et secondaires de l’enfant

Education thérapeutique

Le mardi matin et le jeudi matin, l’équipe de Bicêtre du CRMR-CaP organise des séances pour le diagnostic et l’éducation thérapeutique personnalisées (séances EDUCAL) en hôpital de jour.

Les ateliers Hypophosphatémie accueillent 2 fois par an (janvier et mai) les patients atteints d’hypophosphatémie génétique pour des sessions d’éducation thérapeutique, enfants, adolescents et adultes.

Les ateliers Pseudohypoparathyroidie accueillent 1 fois par an (octobre) les patients atteints de pseudohypoparathyroidie et toute pathologie associée (acrodysostose, hétéroplasie osseuse progressive, pseudopseudohypoparathyroidie) pour des sessions d’éducation thérapeutique, enfants, adolescents et adultes. Ces réunions sont adossées à un parcours de soin multidisciplinaire et sont ouvertes à tous.

Les inscriptions se font en écrivant à secretariat.linglart@aphp.fr

Publications

1: Biosse Duplan M, Coyac BR, Bardet C, Zadikian C, Rothenbuhler A, Kamenicky P, Briot K, Linglart A, Chaussain C. Phosphate and Vitamin D Prevent Periodontitis in X-Linked Hypophosphatemia. J Dent Res. 2016 Nov 7. pii: 0022034516677528. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 27821544.

2: Thiele S, Mantovani G, Barlier A, Boldrin V, Bordogna P, De Sanctis L, Elli FM, Freson K, Garin I, Grybek V, Hanna P, Izzi B, Hiort O, Lecumberri B, Pereda A, Saraff V, Silve C, Turan S, Usardi A, Werner R, de Nanclares GP, Linglart A. From pseudohypoparathyroidism to inactivating PTH/PTHrP signalling disorder (iPPSD), a novel classification proposed by the EuroPHP network. Eur J Endocrinol. 2016 Dec;175(6):P1-P17. Review. PubMed PMID: 27401862.

3: Jost J, Bahans C, Courbebaisse M, Tran TA, Linglart A, Benistan K, Lienhardt A, Mutar H, Pfender E, Ratsimbazafy V, Guigonis V. Topical Sodium Thiosulfate: A Treatment for Calcifications in Hyperphosphatemic Familial Tumoral Calcinosis? J Clin Endocrinol Metab. 2016 Jul;101(7):2810-5. doi: 10.1210/jc.2016-1087. PubMed PMID: 27163355.

4: Linglart A, Biosse-Duplan M. Hypophosphatasia. Curr Osteoporos Rep. 2016 Jun;14(3):95-105. doi: 10.1007/s11914-016-0309-0. Review. PubMed PMID: 27084188.

5: Linglart A, Biosse-Duplan M, Briot K, Chaussain C, Esterle L, Guillaume-Czitrom S, Kamenicky P, Nevoux J, Prié D, Rothenbuhler A, Wicart P, Harvengt P. Therapeutic management of hypophosphatemic rickets from infancy to adulthood. Endocr Connect. 2014 Mar 14;3(1):R13-30. doi: 10.1530/EC-13-0103. PubMed PMID: 24550322; PubMed Central PMCID: PMC3959730.

6: Diaz-Soto G, Linglart A, Sénat MV, Kamenicky P, Chanson P. Primary hyperparathyroidism in pregnancy. Endocrine. 2013 Dec;44(3):591-7. doi: 10.1007/s12020-013-9980-4. Review. PubMed PMID: 23670708.